FRANÇOIS D’ASSISE au Théâtre des Quartiers d’Ivry jusqu’au 12 décembre

 

Texte Adel Hakim et Robert Bouvier / MES Adel Hakim

 

Critique par Meziane I. (TREMPLIN 2)

 

François d’Assise au Théâtre des Quartiers d’Ivry, mise en scène par Adel Hakim et jouée par Robert Bouvier, est un voyage mêlant spiritualisme et réalisme, un aperçu de la vie d’un homme.

Robert Bouvier, unique comédien de la pièce, incarne avec exaltation et enthousiasme son personnage. Tout le long de la pièce, il sautille, gesticule, danse, s’allonge, s’arrête sur ce terrain de terre sèche et brunâtre qu’est la scène : l’espace est complètement exploité du début à la fin. Le texte, prose lourde en figure de style de tous types ; paronomases, métaphores, hyperboles, allitérations et accumulations, dont l’ensemble forme une exaltation complexe s’exprimant par le biais de gradation ascendante, est complètement maîtrisé par Robert Bouvier. Du début à la fin, sa furieuse énergie exprime dans toutes leurs majestés des émotions extrêmes : du dégout au ravissement, de l’extase à l’horreur, il réalise un tourbillon émotionnel qui vient frapper le spectateur de plein fouet.

Son jeu est suivi par différents éclairages habiles qui le cachent et l’exposent à souhait, notamment lorsqu’il se déshabille complètement. Ses diverses exaltations émotionnelles sont renforcées par multiples bruits réalistes et musiques joyeuses. À lui-même, il constitue la pièce. On découvre alors un Françoise d’Assise charismatique et sincère, un personnage haut en couleur qui a choisi de vivre en opposition avec les mœurs et les conformités de son époque, une force de caractère qui se refuse à la bassesse du monde pour s’élever vers les cieux de Dieu.

Une performance marquante qui témoigne d’un réel talent ; intéressant.

 

Pour suivre toute l’actualité théâtrale DJL : http://jeunes-lettres.org/blog/

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire