J’ai rêvé la révolution au TQI jusqu’au 16 fév.

 Vu par Bérénice SdeV.

Texte et mes Catherine Anne

J’ai rêvé la révolution parle d’une révolutionnaire militante pour les droits de la femme pendant la révolution française. Nous vivons avec elle ses derniers mois en prison, avant qu’elle soit guillotinée en 1793 pour avoir dénoncé l’instauration d’une dictature révolutionnaire. Cette figure féministe, nous remet en question par rapport aux fondements humanistes, aux problèmes d’une société sexiste et des soulèvements révolutionnaires. Elle démontre en quoi la pensée et l’écriture sont primordiaux dans une démocratie idéaliste. Tous cela se passe dans une petite cellule, un coin de rue et une cuisine afin de mélanger et confronter les différentes façons de penser de chaque individu.

Catherine Anne fait en sorte de ne pas nommer ses personnages, pour faire de cette femme une femme de tous les jours. Nous nous sentons donc très proche du personnage qui explique ses propos très nettement et sensiblement. Un décor et des costumes très marquants qui appuient sur le côté obscur de l’histoire. Ils mettent dans l’ambiance mais cette atmosphère ne serait rien sans le bon jeu d’acteur.

Pour suivre toute l’actualité théâtrale DJL : http://jeunes-lettres.org/blog/

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire