Mass de L.Bernstein à la Philharmonie de Paris

 © Marion Pons

Direction Wayne Marshall / Orchestre de Paris, Choeur et chœur d’enfants de l’Orchestre de Paris, Ensemble Aedes

Une oeuvre magistrale mêlant classique, jazz, gospel, enregistrements diffusés par des enceintes (voulu par Bernstein lui-même) et une mise en espace presque théâtrale… 4 jeunes de DJL ont bénéficié d’invitation pour assister à la générale. Une belle expérience ! Leurs retours :

Connaissant Bernstein d’après West Side Story, j’étais impatiente de voir une de ses œuvres représentée « en live » tout en étant  assez perplexe par le fait que ce soit une messe car je ne savais pas quoi m’attendre. J’ai été très agréablement surprise par cette représentation très complète : orchestre, chœur, deux solistes, chœur d’enfants. On peut entendre des échos à West Side Story dans les rythmes et notamment une partie du chœur qui danse sur scène. L’un des solistes est un enfant d’à peine une dizaine d’années qui m’a énormément impressionnée; par ailleurs, l’alliance entre musique pré-enregistrée et musique des  instruments nous menait à chercher tout le temps d’où venait la musique. Enfin, le fait que ce soit une répétition était très intéressant car nous avons pu voir à un moment le chef d’orchestre s’arrêter et reprendre au milieu de la représentation pour ajuster quelque chose, ce qu’habituellement, on ne peut jamais voir : les dessous du spectacle.

Beau moment !

Kayla B.

J’ai retrouvé avec joie la magnifique salle de la Philharmonie de Paris à la Villette : elle est aussi chaleureuse que grandiose.
Cette répétition générale de Mass (de Leonard Bernstein) m’a beaucoup plu. Même si je connais par cœur la musique de West Side Story que je réécoute régulièrement depuis des années, je ne connaissais pas d’autres œuvres de ce compositeur américain.
Dès le début du concert, j’ai été frappée par le nombre de musiciens devant moi, le choeur prenant même quelques places dans les tribunes !
Dans la musique de Bernstein, ce qui me plait le plus, c’est le rôle important des percussions, comme le xylophone et les congas, qui ne manque pas dans cette œuvre. J’ai rapidement reconnu le style du compositeur à travers certaines phrases musicales qui m’ont semblé familières, jusqu’aux claquements de doigts qui rappellent les Jets.
J’ai particulièrement apprécié le chanteur dans le rôle du prêtre, car sa tessiture était exceptionnelle et son timbre de voix exprimait toute une gamme d’émotions jusqu’à en donner des frissons. Les chœurs, par leur puissance, apportaient une dimension plus traditionnelle à une musique qui parfois avait des accents très contemporains.

Au final, ce concert m’a laissé impressionnée et va m’inciter à explorer plus avant le monde de Leonard Bernstein

Callista D.

Magnifique concert de l’Orchestre de Paris à la Philharmonie de Paris!
Mardi 20 mars, j’ai eu l’occasion de voir un orchestre qui a réussi à mettre en avant à la fois les instruments mais aussi les chœurs.Ces derniers étaient composés de plusieurs générations mais aussi de genres (classique, jazz, gospel). Le début m’a particulièrement plu car je trouvais que l’oeuvre, une messe,  rappelait un peu de la musique soul. Le fait que les chants soient en anglais  permettait d’être complètement dépaysé. Le chef d’orchestre a parfaitement mis sur un même pied à la fois l’orchestre et les chœurs, et les deux ne faisaient alors qu’un. La voix des chanteurs était de même magnifique et m’a énormément plu et subjuguée.
Un vrai show à l’américaine ! À voir !

Léa B.Q.

Comme cela faisait longtemps que je n’avais pas assisté à un spectacle d’orchestre, mais ayant vu un grand nombre de spectacles théâtraux, celui-ci ne m’a pas paru familier au début. De plus, sa forme et la manière dont il s’est déroulé m’ont un peu étonné, car j’avais l’impression de regarder à la fois un orchestre et un opéra, puisqu’il y avait des solistes et derrière il y avait un chœur d’adultes et d’adolescents. Bien qu’ils aient été sur la même scène, le rôle de chacun (orchestre, chanteurs, chœur) était bien séparé, cela donnait une autre sensation différente de l’harmonie mais qui est aussi agréable qu’elle. Ils ont bien utilisé l’espace qui leur était donné malgré un grand nombre de personnes qui y étaient, le spectacle me semblait bien structuré. Honnêtement, à propos du contenu (c’est-à-dire l’histoire) je n’ai pas compris exactement ce que c’était mais l’ambiance était assez amusante en général, à part quelques moments où elle s’alourdissait.

Les deux heures sont passées vite, ce qui veut dire que je ne me suis pas ennuyé pendant le spectacle ! je voudrais bien le recommander, ce n’est pas très long et est sympathique.

Sungwoo K.

 

Laisser un commentaire