Un dimanche au cachot au TQI jusqu’au 31 mai

 Vu par Eléa MdeT

Adaptation du texte de Patrick Chamoiseau par José Pliya mes Serge Tranvouez

Les heures ne se comptent pas quand on est enfermé.

Un dimanche au cachot est une pièce sublime, relatant le long enfermement d’une femme noire au cachot, pièce sombre et angoissante de la propriété où l’on punit les esclaves désobéissants. L’héroïne, enceinte, y est enfermée, pour avoir hurlé son désespoir lors de la mort du père de son enfant. Dans le sombre espace peuplé de bêtes et de démons, on assiste à la bataille éperdue de cette femme pour sa vie et sa santé mentale.

Un récit bouleversant, des effets sonores et une lumière qu’on ne peut imaginer autrement, une actrice parfaite, tout est réuni pour qu’on ne lâche pas l’histoire, captivé par le jeu de l’héroïne dans son espace.
Un spectacle vivant, et émouvant, à voir absolument !
Pour suivre toute l’actualité théâtrale DJL : http://jeunes-lettres.org/blog/

Laisser un commentaire