L’ÉTABLI à L’Epée de Bois jusqu’au 1er juillet

 Vu par I.Verjux et Aurore GF

Texte d’après Robert Linhart mes Olivier Mellor

Actuellement au théâtre de l’Epée de Bois, L’Etabli est une pièce tirée du roman de Robert Linhart (publié en 1978), et mise en scène par Olivier Mellor. Cette pièce se déroule au lendemain de mai 68. Elle raconte l’histoire d’un groupe d’ouvriers d’une usine Citroen, à travers la vision du narrateur personnage, un « novice » qui nous fait part de ses impressions sur l’usine : difficulté et intensité du travail sous la surveillance des supérieurs, mais aussi solidarité et amitié entre les ouvriers (même entre les immigrés, qui sont surexploités, et les Français). Le narrateur se trouve dans un groupe d’ouvriers qui décide d’organiser une grève générale. On découvre alors les méthodes de répression de la grève et de licenciement des ouvriers qu’utilisent les dirigeants de l’usine. Ce spectacle a une scénographie impressionnante qui nous plonge dans le monde ouvrier de manière brutale et nous fait prendre conscience de la force et des enjeux des grèves ouvrières dans l’époque et le contexte de mai 1968.

La scène comporte un mur métallique sur lequel s’affiche les titres de chaque partie de la pièce (« Le premier jour » ; « Les lumières de la grande chaîne », (…); « La grève, l’ordre Citroën »…) Derrière ce mur se trouvent les musiciens qui jouent par moment du rock ou du jazz, apportant ainsi plus de rythme à l’action. Sur scène, la plupart du temps, dix comédiens incarnent des ouvriers luttant contre les cadences imposées par leurs supérieurs, incarnant la surveillance et la répression. Les comédiens jouent les ouvriers de façon très réaliste ; ils transportent des matériaux, soudent, et clouent des métaux. Le spectacle, bruyant à cause des bruits métalliques causés par le travail acharné des ouvriers, nous immerge dans l’atmosphère de l’usine.

C’est un spectacle à ne pas rater avec une mise en scène marquante et réaliste d’Olivier Mellor, et une thématique très engagée. Le témoignage de Robert Linhart constitue un message d’espoir pour que la lutte des ouvriers continue.

I.Verjux

L’Etabli  est à l’origine un roman sociologique de Robert Linhart paru en 1978. L’histoire raconte le très dur quotidien des travailleurs à la chaîne dans une entreprise Citroën à Choisy durant les événements de 1968.

Dix heures de travail par jour à effectuer mécaniquement les mêmes gestes, dans une atmosphère stricte et pesante, amènent même certains à une dépression. Sur scène, sont présents douze comédiens. L’un d’eux, Aurélien Ambach-Albertini,narrateur de l’histoire (prenant ainsi la place de Robert Linhart) conte son histoire dans l’entreprise à travers ses différentes tâches réalisées mais aussi ses rencontres avec les ouvriers venus de pays étrangers…

L’histoire est racontée sous forme de chapitres. Un écran numérique permet de diffuser certains supports tels que des documents d’époque. (vidéos, photos)

Les décors choisis pour cette pièce évoquent bien l’usine et son ambiance. Ainsi, sur scène,se trouvent deux planches de soudures, des chariots avec des caisses contenant des pièces d’assemblage et du matériel. Les costumes des comédiens m’ont plu car ils correspondent très bien à l’univers de l’histoire et à ceux des ouvriers de l’époque. Tenues de travail : salopettes, combinaisons, casques,chaussures.

Je ne regrette pas mon choix de cette pièce car celle-ci est très intéressante. J’ai eu à quelques moments du mal à suivre mais, cela ne m’a pas posé problème pour la suite de l’histoire… A conseiller, si vous vous intéressez à cette période particulière de l’histoire « Mai 1968 » !

Aurore GP

Pour suivre toute l’actualité théâtrale DJL : http://jeunes-lettres.org/blog/

Laisser un commentaire