Palmarès Paris/Avignon

Le programme parisien de Un tremplin pour l’avenir, dans sa diversité, a été apprécié par les jeunes, mais nous avons constaté des écarts importants dans l’appréciation pour certains spectacles (Oncle Vania ou Le prix Martin notamment, qui ont été considérés par certains comme celui qu’ils ont préféré, et par d’autres, au contraire, comme celui qu’ils ont le moins aimé ! En revanche, le consensus s’est fait pour les premiers !)

PALMARÈS PARISIEN

1er ex aequo : le-jeu-de-l-amour-et-du-hasard affiche  et 2 © Cissi Osson

–          Le jeu de l’amour et du hasard, Marivaux, mise en scène de Galin Stoev (Théâtre Ephémère de la CF)

–          Cendrillon, de et mise en scène Joël Pommerat, (Odéon Ateliers Berthier)

 2ème : Photo BL

L’autre monde ou les états de la lune, Cyrano de Bergerac, mise en scène de Benjamin Lazar (Athénée)    

 3ème : Candide, Voltaire, mise en scène d’Emmanuel Daumas (Studio théâtre de la CF) 

 4ème : Après midi à l’AIDAS (Versailles)

 5ème : En attendant Godot, S. Beckett, mise en scène de Bernard Lévy  (Athénée)

PALMARÈS AVIGNON                                                       

1er : DSC01220 

R&J, adaptation de Roméo et Juliette  d’Alexis Michalik (encore lui ! L’an dernier, c’était Le porteur d’histoire qui était premier)

2éme DSC01171 

La lettre, spectacle virtuose de mime de Paolo Nani

3ème ex aequo :  DSC01151 DSC01217 DSC01218

Fabula Buffa, d’après Dario Fo par le Teatro Picaro
Le mot » progrès » dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux, texte de l’écrivain roumain Mateï Visniec, mise en scène d’Hendi Dalem
Et mon mal est délicieux, texte de Michel Quint adapté par Laurence Werlé, mise en scène de Gérard Vantagglio

 Et un peu plus loin, dans l’ordre, avec de bonnes appréciations : Le Barouf à Chioggia Valises Blues , La pitié dangereuse ,  Cosi fan tutte

 

Laisser un commentaire