Spectacles/groupe

SPECTACLES EN GROUPE

Samedi 21 septembre : Musique du monde au Théâtre de l’Epée de bois

Affiche Auteur et oeuvre : Lorca, Granados, De Falla…/ Mise en scène : Jean-Luc Paliès

Un immense panneau de toile noire traversé verticalement par une belle coulée rouge, deux palissades de bois blond et quelques ronds de bois ronge sur le sol…Entrée d’arènes, place de village…Ce beau décor mène d’emblée le spectateur vers une Espagne de soleil et de sang, de mort et de joie.

Entrent ensuite un guitariste (Rémi Jousselme), une mezzosoprane (Magali Paliès) et une danseuse (Loreto Azocar ce soir-là) pour nous mener, en cinq thèmes très espagnols – Sangre, Amor, Nacimiento, Lagrimas, Muerte et Alegria – dans un spectacle de grande qualité artistique où dialoguent constamment la musique avec entre autres des chansons ou extraits de chants de M. de Falla, d’E. Granados, de poème de F.Garcia Lorca, la musique pour guitare du compositeur contemporain M.Ohana et la danse, prenant sa source dans le flamenco traditionnel.

Les artistes se – et nous – parlent avec leur corps, avec leur regard, avec leurs mots et cette harmonie donne un spectacle d’une très grande qualité musicale et chorégraphique et d’une grande beauté visuelle.

« C’était génial ! », « J’ai adoré », « Merci de nous avoir fait découvrir ce spectacle »…Voilà quelques ressentis des jeunes immédiatement après le spectacle. Et nous, les adultes qui les accompagnions, nous avons été unanimes dans nos louanges !

Jeudi 12 décembre : Concert de l’orchestre de Paris à la salle Pleyel

Orchestre de Paris Concerto n°3 de S.Prokofiev et Symphonie n°7 de D.Chostakovitch

Une grande première pour tous (sauf une qui connaissait déjà Pleyel) et une magnifique découverte d’un concert symphonique avec deux œuvres impressionnantes et une direction remarquable : le jeu virtuose et  nuancé d’Alexander Toradze dans le concerto les a impressionnés ; la puissance du chef et de l’orchestre, dans la symphonie, notamment dans le premier mouvement, a soulevé l’enthousiasme ; les mouvements plus calmes ont été perçus comme un peu longs, mais également intéressants au regard de la force des autres (une symphonie d’1h17 pour une première, c’était risqué mais réussi !)

Quelques réflexions recueillies par les jeunes à l’entre acte et à la fin du concert…

« J’ai été subjugué par le 1er mouvement du concerto parce qu’il est très nuancé. C’est hyper impressionnant ! »

«  Je suis impressionnée par le soliste qui joue sans partition. »

« Le jeu des violons, dans le concerto, c’est magnifique ! »

« Le premier mouvement de la symphonie, c’est incroyable ! On le sent dans le corps, ça vibre ! »

« C’était bien de connaître avant l’histoire de cette symphonie : on sent la guerre ! »

« Les percussionnistes, incroyable ! »

Et plus généralement : « C’était génial ! », « C’est fort ! », « J’ai adoré »

MERCI à l’Orchestre de Paris qui a permis cette belle découverte à des jeunes plus habitués, depuis plus d’un an, à fréquenter les salles de théâtre…Nouveau « tremplin » que peut leur proposer Des jeunes et des lettres grâce au projet éducatif de l’Orchestre.

Samedi 11 Janvier : Spectacle de danse contemporaine au Théâtre de la Ville

g_ThVille14HofeshShechter05b SUN Chorégraphie Hofesh Shechter  /Hofesh Shechter Company

Un spectacle total qui n’a laissé indifférent personne et qui a été pour la plupart une révélation exaltante !

« génial », « super », « oppressant », « puissant » ….  pour les réactions à chaud !

Ce fut en effet une expérience de spectacle qui interpelle les sens : les tableaux qui s’enchaînent et la lumière sont magnifiques, la chorégraphie et les danseurs époustouflants et la musique…si forte et si vibrante qu’on la vit dans son corps (rares sont les spectacles où l’on fournit des bouchons d’oreilles aux spectateurs !) ; une expérience totale donc !

Si ceux qui veulent absolument comprendre sont plus réservés, certains ont perçu un « humour acide » dérangeant voire oppressant, notamment dans la figure du chef d’orchestre présente dans tout le spectacle .

Cependant, tous saluent un spectacle de grande qualité … et une découverte…or, c’est bien l’objectif des programmes de Des jeunes et des lettres !