Ex : Les nègres

logo Odéon Nouveau Les nègres de Jean Genet / Mise en scène : Robert Wilson

Affiche

4 jeunes ont été invités aux deux générales du spectacle : une grande découverte de l’univers de Robert Wilson ! Ci-dessous, les deux meilleures critiques et quelques réflexions.

Bien que Jean Genet soit connu pour exalter la perversion et le mal d’un ton pas forcément très égayant, Bob Wilson rend Les Nègres plutôt dynamique et drôle.
La scénographie m’a vraiment beaucoup plu, car le public en a plein la vue, même ceux qui sont assis dans les corbeilles ou au Paradis : toute la hauteur de la scène est utilisée et les comédiens ne se trouvent pas seulement au niveau de l’orchestre.
D’ailleurs la pièce est surtout rendue distrayante par les danses des comédiens et par leurs jeux : c’est ce que j’ai préféré dans la représentation. Les noirs sont tous vêtus de couleurs pétantes avec des paillettes tandis que les blancs sont habillés de blanc et reflètent le public : ils sont assis sur leurs sièges.
Il faut ajouter que la pièce n’est pas faite pour ceux qui n’aimerait pas le style disco, les sons et les lumières intenses. De plus, l’absurdité de la pièce et la non cohérence des personnages de Genet semble être atténuée : Wilson raconte sa propre histoire mêlée à celle de son dramaturge…
Je trouve pour ma part que la pièce laisse aussi libre court à l’imagination des spectateurs, d’une part grâce aux éléments décoratifs comme les palmiers et d’autre part grâce aux interprétations des comédiens qui semblent inachevées notamment dans les rares moments qui redeviennent plus sérieux : lorsqu’on parle d’amour par exemple.
Bob Wilson use aussi de répétitions pour mettre l’accent sur les idées critiques, politiques et même perverses que véhicule la pièce, ce qui rend encore plus originale sa mise en scène. Toutes les histoires se répètent.
Attendez-vous à une sorte fête très explosive et moderne qui reste toutefois travaillée et mesurée digne de la « vieille » et belle salle de l’Odéon !  Mareva J.W.

C’est dans la très belle salle de l’Odéon que vous pourrez assister à la pièce  Les nègres  de Jean Genet, mise en scène par Robert Wilson, grand metteur en scène avant-gardiste.
L’esthétique visuelle magique m’a époustouflée. Je n’avais jamais eu l’occasion de voir une pièce de Robert Wilson mais j’avais beaucoup entendu parler de ses fameuses scénographies architecturales. En effet, tout le décor, les déguisements colorés et originaux, le merveilleux saxophoniste nous emporte dans une ambiance fictive d’illusions et d’irréel. Le travail d’éclairage ingénieux est impressionnant car il joue énormément sur cette ambiance. Cette pièce a de multiples facettes : du rythme, des couleurs, du mouvement.
Cependant, les répétitions excessives de paroles, les bruits désagréables, absurdes et inattendus m’ont vite agacée et l’agressivité que j’ai ressentie durant cette pièce m’a vraiment dérangée et a restreint ma compréhension. Ce sentiment est sûrement voulu car il voulait d’une part refléter la férocité du racisme qui est toujours aussi présent et d’autre part faire réagir le public.
Pour finir, cette pièce est très différente de ce que j’ai pu voir et m’a ouvert sur un genre de théâtre nouveau et original. J’ai beaucoup apprécié l’opportunité d’enfin de voir une pièce de ce génie du théâtre. Cependant, sur le moment, je n’ai pas totalement adhéré. Ce n’est qu’avec du recul que j’ai pu en comprendre le sens. Enfin, je pense que cette pièce est réservée à un public plus mature. Sixtine S.

Quelques réflexions

« Une expérience déroutante, troublante et complexe, une grande dualité entre burlesque et drame transparaît à travers la mise en scène.(…) J’ai aimé cette pièce qui m’a presque hypnotisé, j’y ai trouvé une cohérence dans l’absurde. »Lucas C.

« Cette mise en scène de M. Wilson m’a beaucoup plu. D’abord dérangeante, frappante, intrigante, elle nous renvoie une joyeuse douleur en pleine tête. » Achille D.Z.

negres_1 lesnegresbobwilson

© Théâtre de l’Odéon