Dom Juan

odeon-logo 18 octobre (20h)
Texte Molière mes Jean-François Sivadier

dj-spect-1 dj-spect-2 dj-spect-3-jlfernandez
© Brigitte Enguerand                                            © Jean-Louis Fernandez
Eblouissants Nicolas Bouchaud et Vincent Guédon, respectivement Dom Juan et Sganarelle. Une mise en scène mêlant le rire, la grâce (la « danse » émerveillée de Sganarelle !), la réflexion, la magie, une magie qui révèle tous ses secrets puisque sont perpétuellement en scène les techniciens, un décor de voiles et de boules-planètes qui mène le spectateur de rêves en surprises, et un Commandeur, lui aussi surprenant ! Bref un beau spectacle et une belle première leçon de théâtre !
Leçon de théâtre enrichie par la rencontre qui a suivi avec Jean-François Sivadier et Vincent Guédon qui ont répondu à toutes les questions, nombreuses, des jeunes. Une grande chance ! Un grand MERCI à eux pour leur disponibilité et à l’Odéon qui a permis cette rencontre.

dj-1 dj-2

Réactions de jeunes…
J’ai beaucoup aimé le Dom Juan de Molière et trouvé le théâtre de l’Odéon très beau.
Par-contre je n’ai pas aimé cette image de la femme « facile » qui se laisse facilement séduire par un homme ou encore se laisse amadouer par un homme qui possède de l’argent.
Les décors du théâtre de l’Odéon, magnifiques, représentaient très bien sa période de l’histoire. L’histoire de Dom Juan est bien mais peu originale car ce genre de personne existe déjà. Je pense que c’était l’intérêt de Molière de représenter un type d’homme qui existe déjà. J’ai bien aimé le personnage de Dom Juan car même si ce qu’il fait est horrible et irrespectueux envers les femmes, le fond de sa pensée était libre et pleine d’envie. Quant à Sganarelle, j’ai aimé sa morale que je trouve juste même s’il paraît idiot devant son maître.J’ai adoré les décors. Ils sont époustouflants ! Ils projettent les spectateurs sur la scène avec une vivacité remarquable. C’est juste extraordinaire avec le son des tambours et les coups de tonnerre, les changements de scène en quelques secondes.
J’ai apprécié la représentation du ciel et le compte à rebours du mot « ciel ».
Aminta K.