La Cantate à Trois Voix à l’Epée de Bois jusqu’au 20 octobre

texte de Paul Claudel, mise en scène de Tarik Benouarka et Danièle Meyrieux

 

Vu par Ophéline N.

La Cantate à trois voix, un hymne à la femme.
Jusqu’au 20 octobre, tous les soirs à 20h30, il est possible d’aller voir La Cantate à trois voix, à L’Épée de Bois, un lieu dont vous tomberez obligatoirement sous le charme, nous y avons une telle proximité avec les comédiens que nous « vivons » presque leur histoire ! C’est une pièce interprété par Danièle Meyrieux, Pauline Moingeon Valles et Mélodie Le Blay.
Laeta, Fausta et Beata,  sont trois femmesséparées de l’être qu’elles aiment. Elles décident alors d’invoquer pour l’une son défunt mari, pour les autres l’époux absent ou le fiancé. L’histoire se passe lors d’une seule nuit, dans un même lieu, dans une rencontre sans intrigues ni drames mais au subtil dénouement.
Les décors qui n’étaient pas extravagants, pour ne pas dire minimalistes, nous permettent de réellement nous concentrer sur le jeu des comédiennes, sur le texte, et de nous imprégner de l’histoire. De même que les costumes créés par Victor Feres, à la fois simples et très recherchés, qui ont permis aux comédiennes tout un jeu sur scène. Un travail notable a également été fait sur la musique par Tarik Benouarka ; elle nous accompagne tout au long de la pièce. Si certains l’ont trouvée un peu gênante, je dirais au contraire qu’elle nous a aidés à suivre les différents passages de la pièce. Et nous n’oublierons certainement pas d’applaudir la violoncelliste Eléonore Siala Bernhardt qui a magnifiquement bien accompagné, en live par moments, les comédiennes et leur texte.

Même si la poésie n’est pas votre forme d’art préférée, ce qui est mon cas, lorsque c’est aussi bien interprété, lorsque c’est l’art d’écriture d’un Claudel, les rimes ne peuvent que nous transporter. Et c’est notamment le cas ici où le lieu, la mise en scène, l’écriture vous transportera petits et grands. Si vous aimez les beaux textes, allez-y sans hésitation.

Laisser un commentaire