SOPRO au Théâtre de la Bastille jusqu’au 8 décembre

 Vu par Tristan LM

Texte et mes Tiago Rodrigues

Une très belle mise en scène pour ce métier qui fait vivre des théâtres !

Nous sommes à Lisbonne, Tiago Rodrigues vient d’être nommé directeur d’un théâtre national. Il découvre que dans ce théâtre il y a une souffleuse, Cristina Vidal. Il décide de lui proposer de monter une pièce autour d’elle pour mettre en lumière ce métier. Cristina refuse, elle préfère rester dans l’ombre. Au fur et a mesure de la pièce, on va voir évoluer cette décision dans le cadre d’un vieux théâtre en ruines où l’on entend le vent souffler, l’on voit s’échapper quelques plantes à travers les planches. C’est elle, la souffleuse, qui va faire vivre les acteurs dans ce théâtre au bord de l’effondrement, ils vont interpréter l’histoire principale de Tiago et Cristina mais aussi l’enfance de Cristina, ou encore d’autres passages de la pièce : l’Avare, Antigone et Bérénice, tout ceci toujours orchestré par la souffleuse.

L’ambiance est magique et apaisante, la souffleuse donne vraiment vie aux comédiens comme un marionnettiste le ferait avec sa marionnette. Dans ce décor qui commence à être envahi par la végétation, on a donc ce contraste accompagné par le vent qui souffle dans nos oreilles. Il faut tout de même rester concentré et ne pas se perdre, car c’est du théâtre dans le théâtre et l’on peut vite s’embrouiller amis nous sommes  aidés par un jeu de lumière coloré. Les comédiens sont très bons, à se demander si ils ont vraiment appris leurs textes ou s’ils répètent juste ce que leur dit Cristina ! La pièce est en portugais mais ne nous empêche en rien de comprendre ou de suivre, grâce aux surtitres qui ne sont pas trop haut.

Magnifique pièce de Tiago Rodrigues  ! À voir !

Laisser un commentaire