La conférence des oiseaux au TQI jusqu’au 22 février

 Vu par Dominique T. et Tristan LM

Adaptation théâtrale Jean-Claude Carrière mes Guy Pierre Couleau

Une prestation éblouissante.

Onze oiseaux pèlerins partent pour une péripétie à la recherche de leur roi. On y découvre les hésitations, les incertitudes des oiseaux durant leur voyage.

La pièce s’ouvre sur une scène composée de quelques bancs. Les comédiens mêlés au public rejoignent un par un l’arrière de la scène où se trouvent des masques d’oiseaux sur des têtes de mannequin. On y trouve un certain contraste entre les masques réalistes et les habits du quotidien qui servent de costume.

L’ambiance y est mystérieuse et intrigante par la luminosité rouge et sombre et la musique lugubre. J’ai beaucoup aimé les comédiens qui malgré le manque d’accessoires, réussissent à nous faire imager le récit par une ingéniosité remarquable ! En effet, ils utilisent à merveille les quelques bancs qui leur servent de décors en montant dessus pour souligner un passage important, ou encore en les déplaçant pour imiter un nouveau décor… De plus, ils ajoutent une touche d’humour à la pièce par des performances comiques et leur jeu qui s’oppose à la trame originale de l’histoire, beaucoup plus réfléchi et sérieuse. A voir absolument !
Dominique T.

Cette Conférence des oiseaux, mise en scène par Guy Pierre Couleau au Théâtre des quartiers d’Ivry, nous fait découvrir, ou redécouvrir, le poème de Farid Al-Din Attar datant du 12eme siècle adapté par Jean-Claude Carrière. La pièce est programmée du 11 au 22 février 2019 donc ne ratez pas cette poétique conférence masquée.
Un jour, la Huppe décide de rassembler tous les oiseaux de ce monde qui ne font que se disputer pour partir à la recherche de leur roi Simorgh. Après les avoir convaincus, voilà les oiseaux partis à la conquête de 7 vallées pour trouver celui qui fera régner la paix dans le royaume des oiseaux. Mais qui est vraiment Simorgh ? Existe t-il ? Et si leur seul maître n’était autre qu’eux mêmes ?
Le décor est constitué principalement de coiffeuse en fond de scène, devant lesquels les comédiens enfilent leurs masques extraordinaires. Fabriqué par Kuno Schlegelmich, ils apportent de l’extravagance en plus de la gestuelle et de l’élocution très travaillée de chacun des acteurs, qui nous permet de reconnaître très facilement la nature des oiseaux présents.
En famille, seul ou avec des amis, ce spectacle vous emmènera dans les vallées lointaine; de la poésie et de l’humour.

Tristan LM.

Laisser un commentaire