Découverte d’entreprises

Le programme UN TREMPLIN POUR L’AVENIR, outre son projet culturel, a pour ambition de permettre aux jeunes de découvrir des métiers de secteurs divers ainsi que des entreprises, dans l’objectif de leur donner le plus de moyens pour forger leur projet d’avenir. Nous proposons aux jeunes de TREMPLIN 1 de choisir entre trois entreprises mécènes de DJL.
3 choix d’entreprises mécènes de DJL ont été proposés aux jeunes : la répartition de leurs vœux a fait qu’ils vont tous découvrir l’entreprise qu’ils avaient choisie en premier vœu.

HACHETTE le mercredi 7 mars 2018

Un groupe de 11 jeunes a été reçu dans une des salles de réunion par Juliette, la responsable éditoriale de HACHETTE Jeunesse (Collection Disney) et une des éditrices (Naïma Timzouert, notre secrétaire générale de DJL). Toutes deux saluent la dynamique du groupe : beaucoup de questions pertinentes posées, de notes prises, d’échanges…si bien que l’accompagnatrice a oublié de prendre des photos…).

Au cours de cette rencontre de plus d’1h30, la totalité de la maison d’édition a été présentée (organisation et gestion des équipes), puis plus particulièrement la partie HACHETTE Jeunesse, et le métier d’éditeur a été présenté par Naïma.

Certains jeunes sont repartis avec un livre, et tous étaient très heureux de cette rencontre.

MERCI beaucoup pour ce bel et intéressant accueil.

A venir

Groupe LA POSTE le 21 mars 2018 (Mécénat : Fondation La Poste)

 

Un groupe de 9 jeunes qui ne connaissent de La Poste que les métiers de facteur et de guichetier rencontrent Philippe BONMARCHAND, cadre supérieur, actuellement consultant sénior : un bel échange !

Philippe BONMARCHAND s’emploie d’abord à déconstruire cette représentation stéréotypée et, après un bref historique,  il nomme les deux grands métiers au fondement historique de La Poste depuis un siècle : la distribution du courrier et les services financiers. Il présente enfin l’entreprise d’Etat qu’est La Poste, et son évolution. L’on retient la diminution par deux, en 10 ans, du courrier à traiter, et en revanche, l’explosion de la distribution des colis, en lien avec l’essor de la vente par correspondance.
Cette présentation fait prendre conscience aux jeunes de la très grande diversité des métiers au sein de la Poste, qui tous exigent une qualification: facteur, personnel d’accueil dans les bureaux de Poste, personnel administratif, responsable de ressources humaines, électromécanicien, électronicien, logisticien, chauffeur, agent / cadre commercial, conseiller financier, assureur, juriste, informaticien, ingénieur Télécom, spécialiste de la cyberdéfense contre les attaques de hackers, consultant, opérateur La Poste à l’étranger,… Face aux évolutions du monde actuel, P. BONMARCHAND explique pourquoi l’entreprise est dans l’obligation de les anticiper, afin d’être de plus en plus concurrente. Cela signifie adaptation et évolution des métiers. Cette présentation se double de l’évocation de l’éthique et de la déontologie de l’entreprise.
A la demande des jeunes, P. BONMARCHAND évoque sa carrière de cadre à La Poste. Il évoque, pour conclure, la possibilité pour les jeunes, d’effectuer leurs études en alternance, financées par La Poste, et partagées entre une école / l’université; certains émettent le souhait d’effectuer un stage dans cette entreprise, et P. BONMARCHAND leur a répondu positivement.
Mme BELLE, assistante de Marie LLOBERES, présente lors de la présentation,  a évoqué la possibilité, pour les jeunes, de travailler le samedi matin dans un bureau de Poste. Des élèves ont exprimé leur intérêt pour ce petit job.
En 2 mots, ce qu’ils en retiennent : très grande diversité des métiers, possibilité de faire une carrière dans l’entreprise, nécessaire adaptabilité et mobilité, éthique de l’entreprise,  respect de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Rencontre très riche, dans une ambiance très conviviale et empathique qui a permis un vrai échange et s’est terminé par un petit goûter.

Un grand MERCI à P.BONMARCHAND, à Mme BELLE et bien sûr à LA POSTE

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE le 4 avril 2018 (Mécénat : Fondation 29 Haussmann)

       

Un groupe de 13 jeunes participent à cette rencontre. Nous sommes reçus au siège historique, Boulevard Haussmann,  par Claire Douchy, pour le seconde année, et par Sophie Pacot, qui travaillent toutes deux au sein de la Banque privée.

Elles leur expliquent de manière vivante et personnelle les différentes activités de la Banque, les métiers, les obligations, s’appuyant sur des slides très clairs et faisant part de leur propre expérience.

Sont ainsi abordés des points aussi divers que la création de la Société Générale (1864 et 1912 pour l’inauguration du siège), la couverture internationale de la SG (67 pays, dont les plus importants sont la Russie, la Roumanie, la République tchèque, la Côte d’Ivoire et le Cameroun / 31 millions de clients), la diversité des métiers (financiers bien sûr, mais aussi juristes, commerciaux, fiscalistes…, 146 000 employés dans le monde), les valeurs défendues par la SG parmi lesquelles l’esprit d’équipe, la garantie de la sécurité, le développement durable.

Elles répondent aux questions des jeunes qui portent notamment sur l’obligation ou non d’avoir un compte (ce qui engendre une réflexion sur les moyens de paiements dans notre société), la sécurité (le développement de la  cybersécurité est abordé : nous apprenons ainsi que la Société Générale soutient et fait appel aux startups qui sont à la pointe dans ce domaine).

Enfin, l’échange se termine sur l’engagement de la banque en matière de développement durable et de solidarité : concernant le premier, nous apprenons ainsi que les nouveaux projets industriels qui ne respectent pas l’environnement (notamment liés à l’exploitation ou l’usage du charbon et des gaz de schiste) ne sont pas financés, qu’elle est engagée dans les projets liés aux énergies renouvelables et la biodiversité. Concernant la solidarité, nous évoquons le soutien au rugby (en lien avec la valeur d’esprit d’équipe), à l’handisport (la Société Générale sponsorise notamment la championne olympique Marie Bochet), le mécénat musical et bien sûr le soutien de la Fondation 29 apporté à DES JEUNES ET DES LETTRES (que nous remercions à nouveau) !


Source : Les échos/Le Parisien

Nous terminons cette rencontre par une découverte de la très belle salle de l’agence centrale et de l’imposante porte de la salle des coffres… Un GRAND MERCI à Claire DOUCHY et à Isabelle PACOT pour leur disponibilité et la qualité de leurs explications.