Le gros sabordage

 Cie La mondiale générale

5 équilibristes montés sur des blocs de bois ou faisant virevolter des hula hoop autour de leurs corps : ils défient les lois de l’équilibre par une lente justesse. Ils ne parlent pas mais leurs regards et leurs silences pleins d’humour sont éloquents ! On rit !

En revanche, quand ils se mettent à parler et à chanter, dans une seconde partie où l’équilibre a laissé la place à une narration décousue, on trouve moins d’intérêt…

A la sortie, toutefois, les jeunes étaient contents et pour la plupart avaient apprécié ce spectacle qui était le dernier de leur année de TREMPLIN 2