Grand Prix de littérature dramatique 2017

Le grand prix de Littérature dramatique a été créé en 2005 par le ministère de la culture et de la communication.

Aujourd’hui, il est financé par le Ministère de la Culture – Direction Générale de la création artistique et organisé par ARTCENA. Depuis 2016, il est remis officiellement au CNSAD et cette année, ARTCENA a souhaité y associer des jeunes : le CNSAD nous a proposé d’y participer. C’est avec joie et enthousiasme que nous avons accepté cet honneur !

Ainsi le Comité des lecteurs de DJL a été créé (10 jeunes volontaires de TREMPLIN 2, ENVOL et ANCIENS) : ils ont lu entre le 15 septembre et le 8 octobre 2017 les textes des 8 finalistes (3 de Littérature dramatique Jeunesse, 5 de Littérature dramatique) et ont décerné leurs deux COUPS DE COEUR remis lors de la Cérémonie des GRANDS PRIX le 9 octobre dans le beau théâtre du CNSAD.

    

Grand prix de Littérature dramatique / En savoir +

Gwénola David (Directrice générale d’ARTCENA), en compagnie de Claire Lasne Darcueil (Directrice du CNSAD) et de Robin Renucci (Directeur des Tréteaux de France et professeur au CNSAD), ouvre la cérémonie et annonce le nom des 8 finalistes.

Littérature dramatique : Catherine Benhamou, Guillaume Cayet, Koffi Kwahulé, Jean-René Lemoine, Michel Simonot

Littérature dramatique Jeunesse : Douna Loup, Dominique Richard, Caroline Stella

Elle appelle ensuite le Comité des lecteurs de DJL à révéler le nom de ses COUPS DE CŒUR : Carina Garcia Obregon, Ancienne de DJL et membre de l’équipe depuis 2015, présidente du Comité, dévoile les 2 noms.

Juliette HdeP, Lily-Kay C, Anita D,Kirian C, Pauline F, Eléa MdeT, Meziane I, Carina G.O, Mathilde R (et Isabel G retenue par ses études) ont choisi :

 Vents contraires de Jean-René Lemoine (Editions Les Solitaires Intempestifs)

 Mon chien-dieu de Douna Loup (Editions Les Solitaires Intempestifs)

Quelques réflexions des jeunes du Comité à propos de ces deux textes :

Vents contraires : « Sombre et captivant. » /« La solitude et le désir d’être aimé de chaque personnage est touchant. » /

« Les jeux de dialogues donnent l’impression de mouvements qui s’enchaînent, à la manière de vagues qui déferlent les unes après les autres. » / « J’ai beaucoup aimé les sujets qu’elle aborde, le désir, la dépression, l’amour tant spirituel que physique. J’ai beaucoup aimé la façon dont elle est découpée, la façon dont elle est articulée, la façon dont toutes les histoires se recoupent. Honnêtement, j’aurais adoré voir cette pièce montée, elle a une esthétique, une dynamique propre et particulière.»

Mon chien-dieu : « Très beau style, sensible, délicat et léger, simple et qui choisit ses mots avec soin. » / « Une petite perle. » /

« Les personnages sont complexes et profonds. (…) Ils se ressemblent et nous ressemblent, (…) On se les approprie. »

Pour en savoir +

4 jeunes comédiens du CNSAD, dirigés par Robin Renucci, lisent ensuite des extraits des 8 textes finalistes.

Le président du jury, Vincent MONADE (Président du Centre national du Livre), révèle ensuite le nom des 2 lauréats du Grand prix 2017:

 L’odeur des arbres de Koffi Kwahulé (Editions THEATRALES)

 Les discours de RoseMarie de Dominique Richard (Editions THEATRALES)

Quelques réflexions des jeunes du Comité à propos de ces deux textes :

L’odeur des arbres : « La façon dont est écrite la pièce est extrêmement originale. J’aime le fait que rien ne soit explicité mais suggéré, pour une pièce qui concerne le meurtre et la recherche du coupable et de la vérité, ça étaye bien le propos. » / « L’œuvre questionne le respect des morts, le changement que provoque le capitalisme : jusqu’où celui-ci peut nous pousser pour que l’on obtienne ce que l’on souhaite ou préserve ce que l’on veut. » / « Le style d’écriture m’a séduite, il est très poétique.»

Les discours de RoseMarie :« J’ai adoré ce texte qui m’a paru très recherché, très poétique et qui à la fois reflète avec finesse la personnalité des enfants. De ce fait, c’est un texte qui, selon moi, peut être apprécié par des jeunes lecteurs tout comme par des adultes. » /  « La versatilité des émotions de Rosemarie est libératrice. Son orgueil omnipotent et son besoin de reconnaissance sont hilarants. Sa timidité et ses regrets sont touchants. »

Pour en savoir +

Cette belle cérémonie, qui a mis à l’honneur de beaux textes de littérature dramatique contemporaine, en donnant toute sa part à la littérature Jeunesse, et a permis cette magnifique expérience pour les jeunes de DES JEUNES TE DES LETTRES, est suivi d’un cocktail dans le grand hall du CNSAD au cours duquel les jeunes rencontrent « leurs » auteurs, les autres finalistes et des éditeurs, tout en mangeant quelques petits fours et buvant du champagne (pour certains !).

Une superbe aventure que nous avons bon espoir de voir renouvelée l’an prochain :

Un grand merci à l’équipe de CNSAD, et tout particulièrement à Aline Jones Gorlin, qui a permis le partenariat avec ARTCENA, et un grand merci à l’équipe d’ARTCENA, et tout particulièrement Dorothée Burillon et Stéphane Segreto-Aguilar qui nous ont accueillis avec beaucoup de bienveillance.

Petit film de la cérémonie (en sollicitant votre indulgence pour notre amateurisme vidéo…)